Auteur : Bruno Cathala

Editeur : Jactalea (2012)

Type de Jeu : Empilement / Combinaison

Nombre de joueurs : 2

Age : 8 ans et +

Durée : 10mn

          


  commentaire




Partager


Vous croyez tout savoir sur la guerre des boutons ? Vous avez lu le roman, vu tous les films et prévu une réserve (de boutons) au cas où ? Eh bien oubliez tout ce que vous croyez savoir, parce que la vraie guerre des boutons vient à peine de commencer ! Imaginée par Bruno Cathala et mise en boite par Jactalea, Button Up! nous propose de vivre l'affrontement par boutons interposés, entre Napoléon Buttonaparte et le Général Ludwig York Von Buttonburg et dans cette guerre là, il n'y aura pas de quartier !
Chaque général va devoir tirer le meilleur parti des espions infiltrés afin de dominer le champ de bataille...

Le jeu est constitué de 9 gros boutons (bah oui, vous vous attendiez à quoi ? ), dont 3 rouges représentant les troupes de Napoléon Buttonaparte, 3 noirs représentant les troupes du Général Ludwig York Von Buttonburg et 3 blancs représentant les agents doubles à la solde des deux armées.
Chaque joueur choisit le personnage qu'il incarne et place devant lui la tuile Général correspondante. La tuile Champ de Bataille est positionnée au centre de la table, puis on mélange les 9 boutons que l'on place ensuite aléatoirement autour de cette tuile.


Le Jeu :

A tour de rôle, chaque joueur va faire appel aux espions, ce qui a pour effet de déclencher un mouvement de troupes. Le joueur actif doit choisir une pile qui contient au moins un espion (bouton blanc). Il la déplace, dans le sens horaire, en semant les boutons qui la compose, un par un, en commançant par celui du bas, sur les piles suivantes.
Chaque pile ne peut accueillir qu'un seul semis, du coup, la dernière pile accueille tous les pions excédentaires sans en changer l'ordre. Au premier tour, les boutons étant esseulés, l'action consiste à déplacer un bouton blanc.



Vous rejouez mon général !
Si, lors d'un mouvement, le dernier bouton semé est déposé sur un bouton de la même couleur, le joueur actif DOIT rejouer. Toutefois, si le dernier semis comporte plusieurs boutons, le joueur n'est pas autorisé à rejouer, quel que soit la nature du dernier empilement.


Fin de manche et fin de partie

Chaque manche se termine lorsqu'il ne reste plus qu'une seule pile de boutons.
Chaque Général calcule la valeur de son armée en faisant la somme de la hauteur de chacun des boutons de sa couleur dans la pile finale. Celui des deux généraux qui possède la total le plus élevé gagne un nombre de points égal à la différence de valeur entre les deux armées et reçoit l'équivalent en boutons points de victoire (qu'il ajoute à ceux qu'il a éventuellement reçus lors des manches précédentes). Puis, une nouvelle manche commence et c'est le joueur qui a le moins de points de victoire qui décide qui joue le premier coup, une fois la mise en place effectuée.

Dès qu'un joueur atteint ou dépasse les 15 points, il gagne la partie.

 

Second jeu de la gamme petite boite chez Jactalea (après The Blue Lion), Button Up! sonne la charge des boutons. Bien qu'étant un jeu abstrait pur jus, le jeu porte très bien son thème de boutons en guerre dirigés par nos deux illustres généraux acnéiques : l'humour décalé permet de détendre l'atmosphère de conquête dégagée par le jeu

Comme son ainé, Le jeu est doté de règles simples et rapidement assimilables, mais pas dénuées de tactique : on comprend très vite l'intérêt faire la dernière pose, ce qui rend la règle qui permet de rejouer primordiale et pousse les joueurs à essayer de reprendre la main sur le dernier tour...

Voilà un bon petit jeu abstrait bien habillé, rapide, malin et dans une petite boite à petit prix ! Alors pas de raison de s'en priver... Mais bon, ce n'est pas tout ça, mais il faut que je vous laisse : j'ai des troupes à diriger et des batailles à gagner...
 

En avant soldat ! mais mon Général je perdu mon bouton de pantalon...
Bruno Cathala nous propose sur le thème de la guerre des boutons un petit jeu rapide et malin comme il en a le secret. D'un bouton blanc habilement ajouté à un autre bouton de couleur, vous devez constituer des piles de boutons qui au final permettront de faire décompte par couleur, l'intérêt étant bien sûr d'être tout en haut de la pile finale car c'est ici que le plus grand nombre de points se trouvent. La finesse du décompte, à savoir la différence entre votre positionnement de boutons et celui de votre adversaire, vous permet d'obtenir des petits boutons de victoire. C'est simple et efficace, on retrouve un peu de Splits de par cet empilement de jetons...
Encore un très bon jeu en hors-d'œuvre.



  • Jeux de Nim
  • Tric Trac
  • Bruno Faidutti




  • Recherche en Cours...