Auteur : William Attia

Editeur : Ystari Games (2005)

Type de Jeu : Placement / Combinaisons / Programmation

Nombre de joueurs : 2 à 5

Age : 12 ans et +

Durée : 60/150mn

          


  commentaire


Caylus nous propose d'incarner un maître d'oeuvre attaché à la construction de la ville de Caylus et du château commandité par le roi Philippe le Bel (nous sommes en 1289). Prestige, renommée et richesse seront la récompense du plus efficace...
Le Plateau (Cliquez pour agrandir) :
Le plateau de jeu, qui est placé au centre de la table, est trés fourni. Tout d'abord on retrouve en haut à gauche une représentation du château et des éléments qu'il faudra lui construire (donjon, murailles et tours). A sa droite, le tableau des faveurs du roi...

Prenant son origine depuis le château, une route descend jusqu'en bas du plateau, on y trouve des bâtiments spéciaux avant le pont, on y place les 6 bâtiments neutres juste après le pont et quelques bâtiments fixes sont disséminés ici et là sur la route.

Un Bâtiment spécial Un Bâtiment neutre Un Bâtiment fixe
La Porte La Forêt La Mine d'or

Les autres tuiles de bâtiments sont disposées par couleur (bleues, grises, marrons) et face visible, à coté du plateau. Les tuiles "Bâtiment Résidentiel" (vertes et toutes identiques) sont placées en une seule pile à proximité.
Un Bâtiment de Bois Un Bâtiment de Pierre Un Bâtiment de Prestige Un Bâtiment Résidentiel
La Carrière L'Atelier Le Tisserand La Résidence

Chaque joueur choisit sa couleur et récupère les 6 ouvriers, les 20 maisons ainsi que les 7 pions marqueurs qui lui reviennent. Quatres marqueurs sont placés sur les 4 lys de la faveur du roi, un sur l'echelle d'ordre du tour, un autre à coté de l'échelle de fin de pose (sous le pont) et le dernier sur la case 0 de l'échelle des scores.

Lors du premier tour, le joueur qui débute reçoit 5 deniers, les joueurs en seconde et troisième position en prennent 6, les quatrième et cinquième commencent avec 7 deniers. Les joueurs entament la partie avec un stock initial d'un cube de bois et deux cubes de nourriture.

Le Bailli et le prévôt sont placés sur le dernier bâtiment neutre (en partant du pont).

Le Tour de Jeu :

Chaque tour de jeu est composé de 7 phases successives.
Le Bailli Le Prévôt

Phase 1 : Collecte des Revenus
Chaque joueur reçoit 2 deniers, ainsi que 1 denier par bâtiment résidentiel, 1 denier pour la bibliothèque et 2 deniers pour la construction de l'hotel.

Phase 2 : Placement des Ouvriers
Chaque joueur à son tour effectue une des actions suivantes au choix :
  • Passer
    Le joueur qui décide de passer place son marqueur situé sous le pont, sur la première case disponible de la ligne de pose. S'il est le premier à passer, il récupère 1 denier. Pont


    Cases de fin de pose
  • Placer un ouvrier sur un bâtiment spécial, neutre ou fixe.
    Le joueur paye au stock la somme égale au plus petit numéro visible sur la ligne de pose et place ensuite un de ses ouvriers sur un bâtiment spécial, neutre ou fixe.

  • Placer un ouvrier sur un bâtiment d'un autre joueur.
    Le joueur paye au stock la somme égale au plus petit numéro visible sur la ligne de pose et place ensuite un de ses ouvriers sur un bâtiment adverse de son choix. Le propriétaire du bâtiment gagne un point de prestige.

  • Placer un ouvrier sur un bâtiment leur appartenant.
    Le joueur paye au stock 1 denier et place ensuite un de ses ouvriers sur un bâtiment lui appartenant.

  • Placer un ouvrier au château.
    Le joueur paye au stock la somme égale au plus petit numéro visible sur la ligne de pose et place ensuite un de ses ouvriers sur la case du chateau ayant le plus petit numéro visible. Chateau




    Echelle du Château
La phase 2 se termine lorsque tous les joueurs ont passé leur tour.

Phase 3 : Activation des Bâtiments Spéciaux

Les bâtiments spéciaux sont activés dans l'ordre suivant :

  1. La Porte
    Si un joueur a placé un ouvrier sur cette case, il peut le déplacer gratuitement vers une autre case inoccupée de son choix, en respectant les règles de pose.

  2. Le Comptoir
    Le joueur qui y a placé un ouvrier récupère 3 deniers.

  3. La Guilde des Marchands
    Le joueur qui a placé un ouvrier sur cette case peut déplacer le prévôt de 1 à 3 cases dans le sens de son choix.

  4. Le Champ de Joute
    Le joueur qui a placé un ouvrier sur cette case, peut échanger 1 denier + 1 cube de tissu contre une faveur du roi (un seul échange par tour).

  5. Les Ecuries
    Les écuries permettent de changer l'ordre du tour suivant, les joueurs peuvent déterminer ainsi leur place dans le tour à venir, en posant un ouvrier sur les cases 1,2 ou 3.

  6. L'Auberge
    Le joueur qui a placé un ouvrier lors du tour, le déplace sur la case de droite et chasse le pion qui s'y trouvait éventuellement. Tant que son pion est présent sur la case de droite de l'auberge, le joueur peut placer ses ouvriers en ne payant qu'un denier et ce indépendamment du nombre de pions présents sur les cases de fin de pose.

Phase 4 : Déplacement du Prévôt

Dans l'ordre des pions sur l'echelle de fin de tour, les joueurs peuvent déplacer le prévôt de 1 à 3 cases dans le sens de leur choix, en payant 1 denier par case.
Note : la position du prévôt détermine quels sont les bâtiments qui vont être activés à la phase suivante.

Phase 5 : Activation des Bâtiments

Les bâtiments sont activés en partant du pont et en descendant la route jusqu'à la case où se trouve le prévôt. Les bâtiments qui suivent le prévôt ne seront pas activés, si des ouvriers s'y trouvent, ils sont simplement récupérés par leurs propriétaires sans générer de gain.
Lorsqu'un bâtiment est activé, le joueur récupère l'ouvrier qu'il a placé dessus et peut appliquer son effet. Il a obligation de le faire s'il s'agit d'un bâtiment de production, dans ce cas il récupère les ressources dans le stock et les place devant lui (s'il s'agit d'un bâtiment en pierre, son activation par un autre joueur, génère le gain d'un cube de ressource au choix à son propriétaire).

Le Chapentier Le Maçon L'Architecte Le Notaire Le Théatre

Certains bâtiments comme le charpentier et le maçon qui permettent de construire respectivement de nouveaux bâtiments de bois (marrons) et de pierre (gris). Pour pouvoir être construit, un bâtiment doit se trouver disponible dans le stock et le joueur doit posséder les ressources nécessaires à sa construction.
L'architecte permet au joueur de transformer un de ses bâtiments résidentiels (verts) en bâtiment de prestige (bleus), de même le notaire permet de transformer un bâtiment neutre ou un bâtiment artisanal appartenant au joueur en bâtiment résidentiel.

Les actions des bâtiments sont multiples et variées, de la récolte de ressources, à l'échange de ressources contre des deniers ou de l'or, en passant par la vente de cubes ou l'achat de la faveur du roi, les possibilités sont nombreuses.

Phase 6 : Construction du Château

Les joueurs qui ont placé un ouvrier sur l'échelle du château construisent celui-ci dans l'ordre de placement sur l'échelle. Le chateau comporte 3 sections qui seront bâties dans l'ordre suivant :
1) Le donjon (gain : 5 pts/élément)
2) Les Murailles (gain : 4 pts/élément)
3) Les Tours (gain : 3 pts/élément)
Le joueur peut construire plusieurs éléments dans le même tour, chaque élément devra être construit à l'aide de 3 cubes de ressource différents, dont un de nourriture. Un joueur qui a placé un ouvrier au château et qui se trouve dans l'impossibilité de construire perd 2 points de prestige.
Le joueur qui a construit le plus grand nombre d'élément dans le tour, ou en cas d'égalité, le premier arrivé au château, gagne une faveur du roi.

Phase 7 : Fin du Tour

On termine le tour en déplaçant le Bailli. S'il se trouve (sur la route) avant le prévôt, il avance de deux cases, s'il se trouve aprés le Prévot, il avance d'une case.
Une fois que le bailli a été déplacé, on repositionne le prévôt sur la même case que le Bailli et l'on vérifie si la position du Bailli entraine un décompte (Il y a une case décompte pour le Donjon, une pour les Murailles et une pour les Tours).
Si une section a été terminée complètement pendant le tour de jeu, on procède de même a un décompte.


Chaque joueur compte le nombre d'éléments qu'il a construit dans le château et regarde ses gains en faveurs du roi dans le tableau des décomptes.
  Si un joueur gagne plusieurs faveurs lors d'une même phase (un décompte ou la construction du monument), il doit obligatoirement les utiliser dans des lignes différentes.

Note : lors d'une avancée dans l'une des lignes de faveurs, il est possible d'utiliser les effets d'une des cases précedentes.

Fin de la Partie :

La partie s'achève immédiatement après le décompte des tours. Aux points marqués durant la partie, chaque joueur ajoute :
  • 3 points par cube d'or restant.
  • 1 point par groupe de 3 cubes ressource restant.
  • 1 point par groupe de 4 deniers restant.
Le joueur qui possède le total le plus élevé de points de prestige gagne la partie.
 

Allons droit au but : Caylus est une franche réussite et fait partie de ses rares perles qui parviennent à mettre d'accord tous les joueurs ou presque. Non seulement le jeu est extraordinairement riche en possibilités autant stratégiques que tactiques, mais en plus il fait preuve d'une rare efficacité en matière d'équilibre.
Que vous choisissiez de privilégier la construction du château, l'édifications des bâtiments, la multiplication des résidences et autres bâtiments de prestige, toutes les voies peuvent vous mener à la victoire (ou à la défaite, forcément !). Chaque tour de jeu est un véritable déchirement tant on a de possibilités à sa disposition.

Alors que peut-on reprocher à Caylus ? la durée des parties ? a priori non, ces dernières sont trés raisonnables pour un jeu de cette catégorie et auront tendance à se raccourcir au fil des parties. La charte graphique ? Possible, si vous n'adhérez pas au visuel choisi par Ystari Games pour sa gamme de jeu, mais sans être rédhibitoire, le caractère immersif des parties fait que l'on en oublie trés vite le visuel pour se concentrer sur l'essentiel : le jeu...
Non vraiment ce qui frappe le plus avec Caylus, c'est cette capacité à donner l'impression au joueur de maîtriser ses choix et sa destinée dans la partie, et ce, indépendamment de son niveau. Pourtant, à la première lecture de la règle de jeu plutôt dense (mais bien écrite), on pourrait craindre un jeu lourd, à la mécanique peu accessible, il n'en est rien ! le jeu est d'une fluidité et d'un abord étonnement aisé pour un jeu de gestion de cette catégorie...

Je pourrais m'user en superlatifs, m'attarder en n'en plus finir sur les nombreuses qualités que possède le jeu ou m'extasier plus que de raison sur l'équilibre et la fluidité de sa mécanique (d'inspiration trés allemande par ailleurs), mais cela serait en pure perte, parce que le mieux pour décrire Caylus, c'est de s'assoir autour d'une table, d'y jouer et d'en déguster goulûment tout le nectar...
 

Voilà un grand, grand jeu. Un ovni surgit de nulle part. Aux portes de cette citadelle au nom prestigieux et repris en décor dans les aventures de Lagardère, vous voici constructeur d'une ville où les fonctions artisanales, commerciales et constructives se mêlent. Après une partie de 1 h 30 en moyenne où il vous faudra réfléchir, calculer les bons choix qui sont multiples, vous serez peut être alors le maître de Caylus.

Caylus est un jeu juste, vraiment très équilibré avec un thème intéressant sur la construction d'une ville moyenâgeuse. Le petit piment du prévôt peut également donner un autre ton à la partie si bien sûr les joueurs souhaitent se contrer.

Caylus est donc un excellent jeu par sa mécanique et son intelligence. Il s'adresse à des joueurs avertis mais Quel plaisir. Un jeu à posséder absolument...




  • 25/03/2006 (3 joueurs)



  • Bruno Faidutti
  • Ludigaume
  • Jeux de Nim




  • Recherche en Cours...