commentaire

Chabyrinthe est un jeu de connexion simple et accessible que l'on peut pratiquer en famille ou entre amis. L'objectif est d'établir un chemin direct entre un chat errant et un chaleureux foyer sur un plateau 4x4 constitué de cartes "gouttière" que l'on peut faire pivoter. Chabyrinthe est un petit jeu malin et amusant d'Antoine Bauza dont c'est le premier jeu édité. Mais ce nouveau venu sur le devant de la scène ludique semble avoir dans sa manche quelques autres projets que nous ne tarderons pas à découvrir, à commencer par Ghost Stories dont on pouvait essayer le proto, à la Gencon, et qui s'annonce comme un bon jeu coopératif dans lequel on se bat contre de vilains fantômes envahissants.

Bref, vous l'avez compris, Antoine Bauza est un auteur dont on va probablement reparler dans les mois qui viennent et que je vous propose de découvrir au travers d'une interview.
[Cyberfab] Si tu veux bien, commençons par la traditionnelle présentation, peux tu nous dire qui est Antoine Bauza ?

[Antoine B.] Je vais sur mes 30ans, je suis marié, j'habite Grenoble et je suis professeur des écoles.
[Cyberfab] Chabyrinthe est un jeu de connexion qui aurait très bien pu rester abstrait, pourquoi des chats et des gouttières, est-ce un choix de l'éditeur ?

[Antoine B.] Le thème a été proposé à l'éditeur, Cocktail Games, en même temps que le jeu. Quelques illustrations (made in Arnü West) habillaient déjà le prototype et le style a fait mouche. Tout à été conservé : mécanismes, thèmes et illustrations.
Pourquoi ce thème plutôt qu'un autre ? Et bien, rien d'original là-dedans, j'aime les chats c'est tout. D'ailleurs pour reprendre les mots d'Hippolyte Taine : " J'ai longtemps étudié les chats et les philosophes. La sagesse des chats est infiniment supérieure. "
[Cyberfab] Tu es un nouvel arrivant sur l'avant scène ludique, pourtant lorsque l'on va faire un tour sur ton site (http://toinito.free.fr/), on y trouve déjà plein de projets de jeux déjà bien avancés, puisque certains sont en cours d'édition, comme Ghost Stories, un jeu coopératif, à paraître chez Repos Prod (et illustré par Pierô !) que l'on pouvait tester à la Gencon, ou encore Hurry'Cup, un jeu de réflexes, à paraître chez Hurricane et que l'on pouvait tester sur le festival des jeux de Cannes. Je pourrais citer aussi Rockband Manager un jeu de cartes/enchères ou Takenoko un jeu de gestion/placement.
Une question vient immédiatement à l'esprit, quel est ton secret (beaucoup d'auteurs en herbe donneraient cher pour le connaître ?


[Antoine B.] Mon secret ? Un régime alimentaire qui exclue toute forme de tomates crues et des influences qui viennent d'un peu partout et pas spécialement du jeu de société : univers cinématographiques, littéraires, ou même de jeux vidéo (de ma jeunesse ludique folle !), voire de chansons... La part du secret personnel s'arrête ici ; le reste c'est surtout pas mal d'investissement personnel, des heures de travail, des lames de cutter, des bombes de colle et des plaques de carton...
[Cyberfab] Il semblerait que tous tes projets soient des créations solo, à l'heure où l'on voit de plus en plus de créations collectives, cela peu étonner. Es-tu un solitaire ?

[Antoine B.] Je ne suis pas spécialement un solitaire, non. D'ailleurs, la création d'un jeu demande la fréquentation d'une faune précieuse et bigarrée : les testeurs. Pas moyen de rester enfermé dans sa grotte tout au long de la gestation d'un projet.
Mes premiers jeux sont des créations solos pour la bonne et simple raison qu'ils ont été amorcés alors que je ne connaissais pas d'auteurs. Les choses ont évoluées et il se trouve que parmi mes derniers projets se trouvent plusieurs collaborations
[Cyberfab] Tu sembles toucher aussi à d'autres domaines ; comme le jeu de rôle, le jeu vidéo, la littérature ou encore la BD (par le biais de l'écriture de scénarios), peux tu nous en parler ?

[Antoine B.] J'ai beaucoup pratiqué le jeu de rôle même si cette activité a aujourd'hui quasiment disparu de mes loisirs. J'ai eu l'occasion de sévir côté création durant ces années avec des jeux comme Contes ensorcelés, le récent Nains & Jardins et des participations à d'autres ouvrages (Exil, Final Frontier).
Le jeu vidéo est un média qui me plaît beaucoup mais à l'époque où j'ai tenté ma chance professionnellement parlant, ses voiles étaient en berne. Je continue mon humble carrière de joueur grâce à la Wii (au moment où j'écris ces lignes, je me régale avec Super Mario Galaxy !)
Ca fait quelque temps que j'ai envie d'attraper ma plume pour voir ce que je vaux en scénarisation de BD et en littérature. J'espère assouvir cette envie dès l'année prochaine, en profitant d'un temps partiel. A l'heure actuelle, j'ai un album de BD en cours de production et qui devrait sortir début 2009 aux éditions Dupuis.
[Cyberfab] Au delà de la satisfaction de voir une de ses créations éditée, quelles sont les répercutions de cette édition pour toi ? Cela a-t-il changé le regard des éditeurs vis-à-vis de toi ?

[Antoine B.] Je ne sais pas si le regard des éditeurs a changé mais il est toujours plus facile de faire essayer un prototype quand les éditeurs t'identifient, bien sûr. Après leur regard se posent surtout sur les jeux, pas trop sur leurs auteurs ;)
Les premières éditions font naître une réflexion qui pourrait se formuler sous la forme " Bon, ça semble plaire, alors ça vaut le coup de recommencer ".
[Cyberfab] Tout le monde s'accorde à dire que le jeu de société est sur le retour, néanmoins si l'on regarde les étals des grandes surfaces on ne ressent pas vraiment ce retour. Quel est ton avis sur la question ?

[Antoine B.] Le jeu de société grignote de nouvelles tranches de public, c'est certain. Les structures comme les Maisons des Jeux et les Ludothèques brandissent son étendard, supportées par les auteurs et les éditeurs, plus nombreux et de plus en plus à l'écoute des envies du public. J'espère que ce grignotage va se poursuivre longtemps.
[Cyberfab] Quelle a été ton influence ludique et qu'est ce (voire quel est le jeu ou l'auteur) qui t'a poussé à devenir créateur de jeux ?

[Antoine B.] Je ne sais pas si quelque chose de clairement identifiable (un jeu, un auteur) peut pousser à la création. Certains jeux peuvent impressionner ou amener un déclic ou une remise en question dans la démarche créative. J'ai naturellement envie de passer de l'autre côté du miroir pour tous les médias qui me captivent. Ca explique pourquoi je travaille également en jeu de rôle, littérature et BD...
[Cyberfab] Quels sont les jeux récemment édités que tu apprécies et que tu pratiques ?

[Antoine B.] Mon dernier coup de coeur ludique est Néfertiti, un jeu de placement brillant des éditions du Matagot. J'enchaîne avec plaisir des parties de Race For The Galaxy. Côté ONVI, j'ai goûté à Galaxy Trucker, un jeu surprenant... et j'en redemande.
[Cyberfab] Hormis les jeux précités, quels sont tes projets ludiques à venir ?

[Antoine B.] Plusieurs projets en cours, notamment des jeux développés en duo (avec Bruno Cathala, Serge Laget, Bruno Faidutti et Ludovic Maublanc) et qui sont en cours de travail, à des stades différents. D'autres créations solo attendent sagement leur tour, bien au chaud dans leur boite.
Ces Propos ont été recueillis par courriel.

Merci Antoine d'avoir répondu à mes questions avec humour et bonne humeur.
Chabyrinthe semble avoir déjà trouvé son public et je gage que les projets à venir trouveront le leur sans trop de peine.

Alors si au détour d'un chemin vous croisez un chat errant qui semble chercher son chemin, donnez lui un petit coup de main pour l'aider à trouver sa route vers un foyer accueillant et douillet...




  • Cannes 2013
  • Essen 2012
  • Cyber-Ludiques 2012
  • Ludopathiques 2012
  • Cannes 2012
  • Essen 2011
  • Cyber-Ludiques 2011
  • Ludopathiques 2011
  • Cannes 2011
  • Essen 2010
  • Monde du Jeu 2010
  • Cyber-Ludiques 2010
  • Toulouse 2010
  • Ludopathiques 2010
  • Valence 2010
  • Cannes 2010
  • Essen 2009
  • Monde du Jeu 2009
  • Cyber-Ludiques 2009
  • Paris 2009
  • Cannes 2009
  • Essen 2008
  • Exp. Ludique à l'école 4
  • Gencon 2008
  • Cannes 2008
  • Exp. Ludique à l'école 3
  • Cannes 2007
  • Exp. Ludique à l'école 2
  • Cannes 2006
  • Exp. Ludique à l'école




  • F. Besson (Les Géants)
  • A. Bauza (Chabyrinthe)
  • S. Pauchon / B. Cathala / M. Braff (Jamaica)
  • M. Pinon (Les 7 Blasons)
  • V. Everaert (Exxit)
  • V. Everaert (Deluxe Camping)
  • B. Cathala (Drôle de Zèbre)
  • B. Cathala / S. Laget (Les Chevaliers de la Table Ronde)



  • Recherche en Cours...