commentaire

Vendredi 4 juillet 2008, 8h00 : Je termine de préparer mon gros sac de jeux, une grosse journée ludique est en vue...

Quatrième édition des "expériences ludiques à l'école", la formule est rodée, mais cette année je vais encore en changer : Motivé et en pleine forme (peut-être un peu félé aussi ), j'ai décidé de tenter une double expérience. Ce matin je vais intervenir dans une classe de CM2 avec des enfants de 11 ans et cet après-midi dans une classe de Grande Section Maternelle pour une moyenne d'âge de 5 ans. Motivé je vous dis !

C'est amusant car beaucoup d'enfants me connaissent à l'école, et dès mon arrivée, ils savent pourquoi je suis là, leur motivation à vouloir venir jouer fait plaisir à voir. Toutefois je me dois de contraster mes propos en constatant dans la classe de CM2 que si certains sont déjà en place et n'attendent que les boites de jeux, quelques-uns ne décolleront pas de leurs consoles portables...

Il faut souligner que les deux classes concernées sont les classes des 2 directrices (de la maternelle et de l'élémentaire), merci à Francine et Nicole donc d'avoir joué le jeu (Si je peux m'exprimer ainsi ).

Pour le matin, les enfants ne sont guère nombreux dans la classe, de plus entre les consoleux invétérés et ceux qui jouent sur les PC de la classe, nous commençons en comité restreint. Qu'à cela ne tienne ! j'ai prévu d'enchaîner plusieurs jeux prévus pour joueurs nombreux, que je sortirai au fur et à mesure. Le truc c'est qu'après Pickomino et 6 qui prend, je vais faire l'erreur de sortir Les Loups-Garous de Thiercelieux, qui sera le dernier : impossible de les en faire décrocher ! dommage pour Saboteur et Time's Up (dont j'avais préparé des cartes pour l'occasion) qui ne pourront faire leur entrée...

L'après-midi, avec les petitous, je vais mettre en place 5 tables de jeux (la classe est pratiquement au complet, ils sont encore 22 !) où je vais procéder, dans un premier temps à des explications collectives, avant de lancer les parties. Les jeux seront les suivants : La course des tortues, Calypso, Rattle Snake, Trésor des Dragons et Didi dotter. C'est assez amusant de constater que malgré leur jeune âge, nos chères têtes blondes savent concentrer leur attention lorsqu'il s'agit de jeu...

Cette année pas de fiches, donc pas d'appréciations, d'une part parce que dans la classe maternelle, les appréciations n'auraient pas de réelle valeur, d'autre part, parce que cette année j'avais simplement envie de faire jouer . Je vais donc me contenter de donner une appréciation très subjective correspondante au ressenti général, généré par le jeu, autour de la table...

PICKOMINO :

On ouvre la matinée avec un jeu de Reiner Knizia, au moins je suis sûr de ne pas me tromper . Et comme prévu, ça fonctionne, avec un début de partie un peu bourrin de la part des garçons plus flambeurs, mais dont les ardeurs seront vites calmées par les filles plus calculatrices et plus fines tacticiennes. S'ils vont se reprendre rapidement, ils ne pourront rien contre Melissa (en bas, à gauche) qui remportera une victoire éclatante.
Encore un jeu de Knizia qui aura fait l'unanimité...
La partie décolle doucement et déjà les premiers dilemmes surviennent pour certains, Maïwen se demande s'il doit protéger son Pickomino précédent ou bien flamber...

Appréciation générale PICKOMINO


6 QUI PREND :

Deux tours seront nécessaires pour que tous les joueurs saisissent bien le principe de pose des cartes dans l'ordre croissant des nombres joués, ainsi que de la prise de la colonne, à la sixième carte placée. Ensuite, tous se sont pris au jeu, et rarement j'ai vu une partie de "6 qui prend" enflammer une table de joueurs de la sorte : certains criant de joie, d'autres de dépit, pestant contre l'infortune. A un point que j'en oublie de prendre une photo...

Vous l'aurez compris, 6 qui prend ça fonctionne toujours et il peut même montrer des vertus de jeu d'ambiance, un gros succès...

Appréciation générale 6 QUI PREND



Les LOUPS-GAROUS de THIERCELIEUX :

AAaaah les Loups-Garous de Thiercelieux ! Voilà un jeu qui ne déçoit jamais, mais là on peut parler de véritable engouement : une fois commencé, impossible de les faire jouer à autre chose et il a fallu que je sorte tous les rôles un par un ...Certains connaissaient déjà le jeu (l'apanage des jeux distribués par les grands magasins et les grandes surfaces), d'autres l'on découvert à travers ces quelques parties, mais le plaisir de jouer aura été unanime...
Les loups-Garous ? un jeu qui a besoin d'un minimum de joueurs pour être jouable, mais une valeur sûre qui fonctionne en toutes circonstances...
Une séance de vote plutôt serrée, c'est Léa (un vilain Loup-Garou ) qui en fera les frais, elle est parfois dure la vie de croqueur de villageois...

Appréciation générale Les LOUPS-GAROUS de THIERCELEIUX


Une matinée bien remplie, qui sera passée très très vite en compagnie des enfants de CM2, dont certains ont même les dents qui poussent à force de jouer aux Loups-Garous ! Après une pause collation, direction la classe de maternelle, avec, quand même, une petite appréhension : c'est la première fois que je m'essaye à une classe d'enfants aussi jeunes...mais c'est aussi ce qui fait le sel de ces petites aventures ludiques...

La COURSE des TORTUES :

La course des tortues est un jeu qui attire déjà de part son visuel chatoyant et ses mignonnes petites tortues. Force sera de constater qu'il a parfaitement fonctionné avec des enfants de 5 ans, certes joué avec la variante "jeunes joueurs" (sans les rôles secrets donc) et sous l'oeil bienveillant de Chantal (L'ATSEM).
Ici pas de surprise non plus, comme on pouvait s'y attendre, le jeu de maître Kinzia aura fait l'unanimité auprès des enfants, bien aidé par sa mécanique simple et son visuel attachant : une vraie réussite !
Deux parties différentes qui auront atteint leur but : faire briller les yeux des enfants et leur faire découvrir de nouveaux plaisirs ludiques...

Appréciation générale La COURSE des TORTUES



CALYPSO :

Calypso est sans conteste le jeu dont le matériel a attiré le plus les enfants avides de manipuler les magnifiques petits poissons. Il faut dire que dans Calypso tout est beau (et hop un slogan ! ) des poissons aux illustrations des tuiles. Et même si les enfants ont pris quelques libertés avec les règles (notamment lorsqu'il y a déjà les 3 poissons d'une même couleur de visibles), le jeu a parfaitement fonctionné.
Certains auront même du mal à céder leur place...
Gros succès pour Calypso et ses petits amis poissons qui auront séduit les enfants à chaque partie...

Appréciation générale CALYPSO



RATTLE SNAKE :

Malgré des règles ultra simples (on lance un dé qui détermine la couleur du serpent sur lequel on doit placer un de ses aimants) et l'attrait que n'a pas manqué d'exercer les gros aimants sur les enfants, le jeu ne les aura pourtant pas captivés plus de quelques minutes. Au delà de l'amusement avec les aimants, la mécanique (trop pauvre ?) de Rattle Snake n'a pas provoqué un grand intérêt et le jeu se verra délaissé au fil de l'après-midi. Une défection pas violente, mais surprenante et inattendue...
Si les aimants opèreront bien une forte attirance auprès des enfants, le jeu ne provoquera pas un gros engouement, loin s'en faut...

Appréciation générale RATTLE SNAKE



TRESOR des DRAGONS :

Trésor des Dragons est un jeu de mémoire et les jeux de mémoire ça fonctionne toujours avec les enfants. Ici on ne dérogera pas à la règle : Si les enfants ne se seront pas bousculés pour venir jouer (bon il était placé sur la même table que Calypso dont il a bien du mal à rivaliser en terme de visuel), chaque partie aura parfaitement fonctionné. La durée, assez courte, des parties s'est révélée bien adaptée aux jeunes enfants dont la capacité de concentration a du mal à dépasser la quinzaine de minutes...
Trésor des Dragons n'est pas un jeu très "sexy" en terme de visuel, mais il est totalement fonctionnel, voilà qui ressemble à une description d'un jeu de Kinzia non ? Ça tombe bien : c'est un jeu de Kinizia !
Mathis tente ici de reconstituer une bonne combinaison, on remarquera la concentration de Remy et Evan...

Appréciation générale TRESOR des DRAGONS



DIDI DOTTER (Meli Mel'Oeuf) :

Plus difficile pour Didi Dotter, qui laisse une impression mitigée, car comme je le fait remarquer dans ma critique, le jeu a semblé un peu compliqué pour des enfants de 5 ans qui ont montré quelques difficultés avec certains points de règles, comme reconstituer un oeuf dans le coquetier d'un adversaire ou encore en fin de manche lorsque 2 enfants ont la moitié d'un même oeuf et qu'aucun des 2 ne veut la lâcher.
Mais assez paradoxalement et certainement grâce à son matériel beau et attirant, le jeu a fonctionné, les enfants ont pris un réel plaisir à manipuler les oeufs en mousse.
Plaisir non partagé par les oeufs qui eux ont souffert des manipulations multiples et sans réserves des enfants. Le jeu a donc fonctionné, malgré les problèmes liés aux règles, surtout grâce à son matériel...
Les manipulations d'oeufs vont bon train à Didi Dotter, dont l'attrait principal aura résidé dans son matériel...

Appréciation générale DIDI DOTTER (Meli Mel'Oeuf)


En Conclusion :

Voilà une journée bien remplie en ce qui me concerne, très riche mais fatiguante, surtout avec les tout petits, qui demandent une attention et une énergie bien plus importante. Mais une fois encore l'expérience a été plaisante et intéressante, le jeu, magnifique rassembleur, a montré qu'il est capable de canaliser l'attention des enfants, même les plus jeunes, le temps d'une expérience ludique partagée.

Comme les années précédentes, on constate que les jeux de Knizia ont encore fait l'unanimité, et que, mis à part la Course des Tortues qui est très beau, ce ne sont pas les qualités thématiques ou le matériel, mais bien les mécaniques qui font le succès des jeux de l'auteur.

D'un autre côté, avec les plus jeunes, on aura vu que le matériel pouvait faire la différence avec Didi Dotter, qui malgré ses règles qui n'ont pas été totalement assimilées, le jeu à été apprécié par les enfants. La Seule déception de la journée aura été Rattle Snake, qui malgré l'attrait initial provoqué par les gros aimants, n'aura pas tenu ses promesses...

Une mention spéciale pour les Loups-Garous de Thiercelieux, qui a provoqué chez les enfants un effet addictif des plus flagrants et aura fait grimper leur baromêtre ludique au beau fixe ! De même pour 6 qui prend, qui après un décollage assez lent, a provoqué une forte augmentation de l'ambiance...

Un grand merci à Francine et Nicole, les deux maîtresses, qui ont rendu cette expérience ludique possible, ainsi qu'à tous les enfants qui ont participé ! Et peut-être à l'année prochaine pour une nouvelle expérience ludique...




  • Cannes 2013
  • Essen 2012
  • Cyber-Ludiques 2012
  • Ludopathiques 2012
  • Cannes 2012
  • Essen 2011
  • Cyber-Ludiques 2011
  • Ludopathiques 2011
  • Cannes 2011
  • Essen 2010
  • Monde du Jeu 2010
  • Cyber-Ludiques 2010
  • Toulouse 2010
  • Ludopathiques 2010
  • Valence 2010
  • Cannes 2010
  • Essen 2009
  • Monde du Jeu 2009
  • Cyber-Ludiques 2009
  • Paris 2009
  • Cannes 2009
  • Essen 2008
  • Exp. Ludique à l'école 4
  • Gencon 2008
  • Cannes 2008
  • Exp. Ludique à l'école 3
  • Cannes 2007
  • Exp. Ludique à l'école 2
  • Cannes 2006
  • Exp. Ludique à l'école




  • F. Besson (Les Géants)
  • A. Bauza (Chabyrinthe)
  • S. Pauchon / B. Cathala / M. Braff (Jamaica)
  • M. Pinon (Les 7 Blasons)
  • V. Everaert (Exxit)
  • V. Everaert (Deluxe Camping)
  • B. Cathala (Drôle de Zèbre)
  • B. Cathala / S. Laget (Les Chevaliers de la Table Ronde)



  • Recherche en Cours...